Bill Callahan (usa)

It's alive
Le 13 février 2010 au théâtre Garonne

Bill Callahan, c'est d'abord une voix. Profonde, grave, mélancolique et lancinante. De celles qui font tressaillir et se pâmer, à l'instar de quelques beaux organes. Ceux de Johnny Cash ou encore de Nick Cave. Mais Bill Callahan est aussi un sacré compositeur. Auteur de quelques tubes d'alternative country avec Smog puis (smog), entité créée en 1988, Bill Callahan poursuit l'épure des notes et des sons, rognant l'os de folk songs tristement belles, ou joyeusement mélancoliques. Alors qu'il les signe aujourd'hui sous son propre nom, ses chansons prennent un tour plus académique, laissant (pour un temps?) les expérimentations parfois bruitistes de ses débuts. Réunies dans le somptueux album «Sometimes I Wish We Were An Eagle», paru en 2009, les titres de Callahan laissent la part belle à sa superbe voix, aux cordes et aux guitares apaisées. Bill Callahan est de plus un auteur doué. Ses chansons laissent poindre le soleil au bout du tunnel: la tristesse apparente des ses textes laisse la place aux moments de grâce, à l'instar de titres de Lambchop ou de Bonnie Prince Billy. L'écriture de Callahan est à la fois chaleureuse et désolée, un tour de force en soi .«Winter Wheather is not My Soul», énonce Callahan.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *